Succès Significatif Des Syndicats De Classe De Grèce Contre La Mafia Syndicale

image_pdfimage_print

La lutte des syndicats de classe en Grèce, des syndicalistes honnêtes contre la mafia syndicale a eu un résultat significatif.

Par décision d’un tribunal, les dirigeants de la mafia syndicale, les employeurs et les créateurs d’un énorme mécanisme de fraude et de tromperie au sein des syndicats, se sont enlevés par l’administration intérimaire de la Fédération des Employés Privés de Grèce (OIYE). Le tribunal a pleinement accepté le texte de 90 pages des syndicats de travailsur l’action de la mafia syndicale dans l’OIYE, ainsi que la demande d’enlever les dirigeants de son administration et plus précisément : L’employeur Karageorgopoulos, ex-président de l’OIYE, porte-parole de la GSEEet cadre du parti PASOK, ainsi que les dirigeants de SYRIZA, Vassilopoulos-Kyriakoulias, après les centaines de plaintes de fraude et de création d’un mécanisme permettant aux employeurs d’entrer dans les syndicats.

La décision confirme ce que tous les travailleurs en Grèce savent. La corrélation actuelle comme se reflète dans l’OIYE et la GSEE est un produit de chantage, de fraude et d’intervention des employeurs. Ce développement confirme le sale rôle de la mafia syndicale de la GSEE en Grèce, qui défend les mécanismes des employeurs, la présence des employeurs dans les syndicats.

Dans le même temps, il expose les CSI-CES, qui à travers des mensonges,de l’anticommunisme, de la boue attaquent contre les représentants des travailleurs en Grèce et contre le PAME, tout en défendant et en acceptant les employeurs dans les syndicats. Les CSI-CES sont ouvertement intervenues dans les affaires internes du mouvement syndical grec visant à imposer la présence d’employeurs au sein des syndicats grecs. Encore une fois ils ont ÉCHOUÉ.

Nous sommes conscients de la corrélation actuelle dans le mouvement syndical, nous savons qu’elle reste négative. Mais nous y intervenons, nous ne fermons pas les yeux sur la fraude marquanteet sur l’intervention scandaleuse des employeurs qui façonne cette situation.

La décision du tribunal confirme la lutte de centaines de collègues qui n’ont pas succombé, ont défié le chantage et les menaces des dirigeants et ont révélé les plans des employeurs, y ont résisté.

La lutte contre l’intervention flagrante des employeurs et la présence des employeurs et de leurs gens au sein des syndicats se poursuivra sans relâche et avec une plus grande détermination au cours de la période à venir.

Comments are closed.