Τρίτη, 4 Αυγούστου

Secrétariat jeunesse du PAME : 26 Juin – Journée Mondiale contre La Drogue

image_pdfimage_print

PAME unit sa voix au mouvement populaire dans la lutte contre toutes les drogues le 26 juin, Journée Mondiale contre la Drogue.

Aujourd’hui, il est encore plus urgent de renforcer la lutte contre toutes les drogues, de soutenir les jeunes, les jeunes travailleurs qui, surtout ces derniers mois, voient la préparation d’un avenir pour eux sans emploi, sans revenu, sans droits, sans médicaments aux hôpitaux ou sans des mesures de protection aux lieux de travail, mais avec des “drogues gratuites”.

D’une part, nous assistons à l’escalade de la répression, à l’interdiction des protestations, mais d’autre part, aux efforts des partis bourgeois, des grandes entrepreneurs et d’autres organismes pour promouvoir la logique de « légalisation » de la drogue.

Les patrons et les gouvernements veulent que les jeunes soient “drogués”. Ils construisent de faux paradis et des illusions, tout en les privant de l’avenir et des droits. Ils remplissent les quartiers pauvres de drogues, tandis qu’ils vident les écoles, ils détruisent l’accès des jeunes aux sports et à la culture. Ils transforment les jeunes travailleurs en robots à une vie dûre sans droit aux vacances, au repos, aux loisirs.

Un exemple choquant est la mort du rêve “américain” du capitalisme, qui se révèle encore une fois d’être un cauchemar sans fin pour les pauvres, les immigrants et les personnes noires. Après des milliers de décès dus à la pandémie, le système de pauvreté et d’oppression est en train de noyer son propre peuple avec 40 millions de jeunes chômeurs, des hôpitaux privatisés, des interdictions de circulation, des interdictions de protester, mais avec la libération et l’imposition des drogues.

La “légalisation” des drogues dites “douces” est présentée comme une mesure soi-disant progressive à transmettre à la conscience des jeunes comme quelque chose d’inoffensif, même de positif, alors qu’il s’agit d’une énorme affaire des milliards qui a des conséquences tragiques concernant l’augmentation de la toxicomanie. Particulièrement

  • Dans tous les pays qui ont légalisé partiellement ou complètement la drogue, la consommation et la dépendance augmentent – Portugal, République Tchèque, France, Belgique, Suisse, Espagne (INCB7, 2015).
  • Dans l’UE, pour la troisième année consécutive, les décès par surdose d’héroïne augmentent, malgré les politiques de dépénalisation (ONU, 2017).
  • En Europe, 17,1 millions d’élèves ont consommé du cannabis (ONU, 2017).
  • Lorsque les écoles ont été fermées aux États-Unis, le cannabis était considéré comme une «commodité» et les magasins de cannabis sont restés ouverts pendant la quarantaine !

Les jeunes travailleurs subissent quotidiennement un bombardement de frustration, de fatalisme, d’individualisme et d’impasse. Un mode de vie cannibale, qui cultive la compétition, l’isolement et les “faux paradis” comme une réponse à la vie et travail à mi-temps, au chômage et à la pauvreté.

Mais cette jeunesse est l’espoir de demain. Le protagoniste de la vie, la nouvelle équipe de la classe ouvrière, les héros de l’avenir.

Ce sont les jeunes qui descendent dans la rue contre les mesures anti-éducatives des gouvernements exigeant une éducation publique et gratuite. Ce sont les enfants des travailleurs de la sidérurgie, des grévistes de LARCO, des marins. Ce sont des serveurs, des cuisiniers et des ouvriers du tourisme, des travailleurs au commerce, des stagiaires, des étudiants qui travaillent 24 heures sur 24 pour une pauvre rémunération et ils continuent à lutter, à exiger, à relever la tête.

C’est la génération qui est arrivée à la première ligne de la pandémie, avec sa science et son humanité, ses médecins et ses infirmières qui n’acceptent pas le fait de donner la santé aux groupes d’entreprises.

Cette classe n’a pas besoin de “sauveteurs”, de “faux paradis” et de médicaments gratuits.

Elle a les valeurs de solidarité, de collectivité et de lutte. Elle a l’histoire, les conquêtes et l’héritage du mouvement ouvrier. C’est la classe qui produit la richesse, qui fait bouger le monde et marche vers l’avenir.

RESPIRE-BRISE LES CHAÎNES D’EXPLOITATION

VIS LIBRE-SANS DROGUES

Comments are closed.