Τρίτη, 1 Δεκεμβρίου

PAME Solidarité Avec La Manifestation Ouvrière Du 17 Octobre À Paris

image_pdfimage_print

Le Front Militant de tous les Travailleurs, PAME, membre de la FSM, représentant le mouvement ouvrier de classe en Grèce, exprime sa solidarité avec la manifestation nationale des syndicats et des travailleurs français le 17 octobre à Paris, une manifestation à la tête de laquelle se trouvent les syndicats militants – membres de la FSM en France.

Chers collègues,

Nous vous félicitons de cette très importante initiative qui s’étend sur toute la France. Cela fait un mois que nous suivons les étapes de votre initiative avec les manifestations à Marseille, à Lyon, à Lille, dans le Nord et dans tous les endroits où bat le cœur de la classe ouvrière en France. Des manifestations pour le droit de travailler dignement ainsi que les autres actions que vous menez pour la protection des chômeurs, contre les licenciements et la criminalisation de l’action syndicale. Nous sommes certains que les milliers de travailleurs qui y ont participé vont converger à une grosse manifestation ouvrière et populaire à Paris ce 17 octobre.

Nous sommes déjà les témoins de l’intensification de l’attaque contre la classe ouvrière avec comme prétexte la pandémie du coronavirus. Les capitalistes veulent encore une fois faire payer aux travailleurs la crise économique, c’est-à-dire la crise qu’ils ont provoquée eux-mêmes à travers la chasse au profit. En Grèce et en France, on a des milliers de licenciements tandis que de nombreux autres salariés se trouvent dans le misérable régime du chômage partiel, ne comptant que quelques jours de travail par mois. Dans nos deux pays, les gouvernements et l’Etat prennent leurs mesures contre les réactions populaires en mettant en cause le droit à la manifestation et à la grève, en faisant la chasse aux syndicalistes militants et en voulant mettre la main sur les syndicats. Au même moment, les grands groupes se gavent de subventions, d’exonérationsd’impôtset se sontdotés de tous les outils pour flexibiliserdavantage les relations de travail (télétravail etc.). D’ailleurs, ils se préparent à mettre la main sur les milliards d’euros prévus dans les “plans de relance” des gouvernements et de l’UE.

Face à cette situation, les luttes des travailleurs dans chaque pays et la solidarité internationale entre les ouvriers sont la seule issue possible. Ces luttes peuventmettreenavant les besoins des ouvriers.Parce que,  commevousditesen France, cherscollègues, lors de la pandémie, il a étéréaffirmé que rien ne fonctionne sans nous, les ouvriers. Iln’y a pas un seul patron qui s’estmis à faire tourner les machines dansl’usine, qui s’estmis au volant d’un camion ou derrière unecaisse. En Grèce, on fait le mêmeconstatetc’est pour cela que nous disons que nous, les ouvriers, on peut faire sans les patrons.

Le Front Militant de tous les Travailleurs exprime sa solidarité avec la manifestation des travailleurs français le 17 octobre.

 

Comments are closed.