Conference de Presse de PAME- Presentación del Plan de Acción y las demandas para el 2020 – 2021

0

CONFERENCE DE PRESSE DE PAME

 ON A PAYÉ BEAUCOUP!

NOUS NE PAYERONS PLUS

 Collègues et jeunes,

Nous ne pouvons que commencer par le crime prémédité en enfer à Lesbos.

Tous nous sommes bouleversés par les images que nous avons vues, Des bébés, des enfants, des personnes âgées, des femmes dorment dans les rues, dans les champs, même dans les cimetières.

Ce crime est prémédité parce que le gouvernement est responsable pour la situation tragique et dangereuse aux Lesbos et les autres îles en les transformant aux camps de concentration contemporains et aux prisons des âmes. Ils connaissaient dès le premier moment que les camps inhumains sont des bombes à retardement, tant pour les réfugiés enfermés que pour les habitants des îles.

La situation dans le centre d’accueil des réfugiés de Moria a dépassé les limites même avant la pandémie

Le gouvernement sans retard doit organiser le transport des réfugiés et immigrants, en respectant tous les protocoles d’ hygiène pour garantir des espaces avec de conditions dignes pour leur accommodation temporaire, jusqu’ au moment où les papiers nécessaires  seront donnés pour leur transport aux pays de destinations. Notre pays et nos iles ne rendront pas la prison de l’ UE.

Nous réaffirmons nos demandes:

-Fermer tous les hot spots des iles.

-Donner l’asile à ceux qui viennent de pays qui sont des foyers de guerre, de guerre civile, d’occupation ou à ceux qui sont victimes de régimes réactionnaires et dont la vie est en danger et bien sûr, assurer des procédures rapides de demande d’asile par le recrutement du personnel nécessaire.

-Tant que les réfugiés et les migrants y sont logés, les soins médicaux, les vaccinations, l’accès à l’éducation pour leurs enfants doivent être fournis, sans la participation des ONG et avec le personnel nécessaire de tous les services concernés.

Collègues et jeunes,

Les mesures adoptés avec le processus qui dépasse le Parlementaire depuis le printemps et ceux que le Premier Ministre va annoncer à l’ exposition International de Thessalonique, aggraveront de plus la vie du peuple, qui est déjà frappé par la pandémie et les mesures anti-ouvrières qui l’accompagnent.

Les préoccupations pour une nouvelle hausse de la pandémie doit sonner tout de suite l’alarme pour demander des mesures pour le renforcement du Système de Santé Public, pour la protection des travailleurs dans les lieux de travail, des enfants dans lieux d’ Education, des personnes âgées dans dans les maisons de retraite..

La récente escalade des cas n’est pas le résultat de l’irresponsabilité individuelle telle que nous l’a présentée le gouvernement. Elle est provoquée par les decisions politiques qui ont fait les protocoles de santé élastiquesen faveur des profits des grands complexes d’hôtellerie et des bureaux de voyage et de tourisme.

Récemment, la grande escalade de cas qui proviennent par les lieus de travail de la Grèce du nord et d’ Athènes prouvé clairement ce que nous soulignons depuis le début de la pandémie. Que les premiers lieux de transmission du virus sont les lieux de travail et les moyens de transport où aucune mesure n’est prise pour protéger les travailleurs, où les protocoles sanitaires s’arrêtent devant les portes des usines. Aucun contrôle, parfois après des grandes pressions, aucun test et des mesures qui ne favorisent que  l’ arbitraire de l’employeur. Les cas dans les usines ont un nom: le gouvernement, les employeurs et le ministère du Travail, Broutsis.

De nos jours où les protocoles sanitaires dans des plusieurs lieux de travail son invisible, l’ offensive  contre les droits des travailleurs est visible. Malgré les promesses du gouvernement, les milliers licenciements ont conduit beaucoup de travailleurs sans boulot, sans revenu. Un grand pourcentage des travailleurs et des travailleurs indépendants vit avec des miettes. Des milliers se trouvent sous l’ état de suspension de contrat etattendent 534euros qui couvrira un pourcentage du salaire. Mais les dettes et les dépenses “courent”, elles n’ont pas de pauses. 

Aujourd’hui, veille des annonces du gouvernement à Thessalonique, le gouvernement et le grand patronat préparent l’ établissement permanent des mesures extraordinaires. Chaque jour ils ajoutent quelque chose. La semaine dernier ils ont apporté un loi qui punit les travailleurs qui reste en quarantaine avec l’augmentation des heures de travail. Ils discutent l’ abolition de l’ allocation du Noel, meme si il y beaucoup de travailleurs qui n’ont pas pris l’ allocation des Pâques et de vacances d’été

En plus, nous voulons noter que cette période est claire que la loi honteuse concernant les protestations, ne s’agit pas aux petits groups perturbateurs, à la circulation dans le rue. Elle frappe les unions syndicaux. Cette semaine, les premières restrictions se sont imposées aux “hères” de la Fédération de médecins hospitaliers, à la Fédération des parents d’élèves et a la Fédération des travailleurs au Spectacle. Mais, les travailleurs ont déclaré avec leur participation massive que la loi ne sera pas appliquée. On va le réaffirmer avec notre manifestation suivante.

Le gouvernement et l’UE par concert mettent en place le programme anti-ouvrier SURE, c’est-à-dire de nouveaux prêts aux États membres, plus d’argent aux monopoles. Ils essaientd’ utiliser la pandémie pour passer la mentalité: je t’utiliserai quand je veux, comme je veux, où je veux, autant que je veux et je te paierai comme et quand je veux.

Ces nouveaux prêts vont être payés encore une fois par les travailleurs. Ils vont faire le peuple faire des sacrifices pour redresser rapidement la rentabilité des patrons comme il fait depuis 10 ans avec 3 mémorandums et des centaines lois anti-ouvrières.

Les unions des employeurs demandent de plus des bénéfices. Récemment l’union des employeurs d’ hôtellerie a demandé d’ enlever l’ allocation de congé, même que ils sont déjà profités par la subvention des salaires par l’ Etat.

Les nouveaux mesures ne sont ni extraordinaires ni temporaires. Ils l’avaient déjà élaborées. Nous ne le permettons pas.

On appelle chaque union syndical, chaque travailleur: Tous ensemble dans la lutte pour le salaire, la sécurité social, les retraites, la  protection de la santé des travailleurs. Il ne faut pas accepter que des jeunes vivent au Moyen Âge sans horaires, sans  convention collective de travail, sécurité sociale , congés et droits. Nous organisons la  lutte de classe massive etrevendicative . Une lutte de renversement et de perspective.

Collègues,

 Le sommet de l’OTAN se tient hier et aujourd’hui. Les syndicats ne sont pas indifférents à cet énorme problème. Dans la crise, les impérialistes se comportent comme des loups sur leur proie. La période appelle à l’action populaire et à la condamnation des impérialistes.

Les États-Unis, l’OTAN et l’UE redistribuent avec le sang des peuples les frontières, la terre, la mer et l’air ,des voies de transport de l’énergie .Il est confirmé que la participation du pays aux organisations impérialistes non seulement ne peut garantir les droits souverains du pays, mais les soumet à des plans dangereux au profit des monopoles d’ énergie. Le gouvernement a, comme cela a été révélé, apposé sa signature sur des développements dangereux pour la paix et la souveraineté du pays.

Ce dont le peuple a vraiment besoin est d’intensifier sa lutte contre les bases militaires américaines que les gouvernements précédents et actuels ont remplies dans toute la Grèce, de désengager le pays de toutes les missions impérialistes, de sortir de l’OTAN et de l’UE. Aucun changement des frontières et des conditions qui les sécurisent.

Nous sommes puissants de rapporter l’ espoir du renversement de la politique anti-ouvrière,

Nous faisons appel à chaque Fédération, chaque union syndicaliste, à toute la classe ouvrière. Renforcer notre unité contre les intérêts des grands entreprises, des gouvernements et de l’ UE.

On appelle tous ceux qui croient que les travailleurs sont la cœur du mouvement ouvrier.

On appelle tous ceux qui n’accepte pas la mentalité de “rien ne change”.

Tous ceux qui ne sont pas indifférents  et ne veulent pas s’habituer aux images des charniers au Brésil, aux morts sans fin aux États-Unis et dans les grands pays capitalistes d’Europe et d’ailleurs. Ils sont indignés et veulent lutter contre la politique qui sacrifie la santé et la vie de millions de personnes au profit d’une poignée de personnes. Leurs profits sont nos morts.

Tous ceux qui ressentent une juste rage face au racisme et au fascisme, tous ceux qui ne peuvent pas respirer en regardant les meurtres d’Afro-Américains aux États-Unis, la noyade d’enfants dans les bateaux égéens, l’oppression et l’injustice, les bébés qui dorment dans leurs bras leurs manas à l’intérieur des cimetières.

Tous ceux qui ressentent une juste rage face au racisme et au fascisme, tous ceux qui ne peuvent pas respirer en regardant les meurtres d’Afro-Américains aux États-Unis, la noyade d’enfants dans les bateaux à la Mer Égée, l’oppression et l’injustice, les bébés qui dorment à l’intérieur des cimetières.

Tous ceux qui tandis qu’ ils voient l’énorme richesse produite par les travailleurs, ne peuvent pas en profiter et vivre dans l’endettement, avec la menace constante d’enchères et de saisies.

Probablement nous n’avons pas la même avis pour nos présent et futur. Mais nous nous sommes trouvés dans la même route de lutte. 

Le message du 1er mai peut et doit être généralisé. C’est ce qu’  ils craignent. Ledésobéissance organisée contre la barbarie du système d’exploitation.

Collègues,

Les dernières années, ensemble nous avons lutté pour libérer nos syndicats du jaune syndicalisme, de la compromission, de la soumission aux intérêts des employeurs. C’est une voie des défaites pour les travailleurs. Nous avons lutté contre tous ceux qui criaient OUI à tous les mémorandums, qui applaudissaient la loi d’interdiction des manifestations.

Tous ceux-là non seulement soutiennent le barbarisme de la politique anti-ouvrière, mais ils sont à la tête pour sa réalisation. Ils sont bien “alimentés” pour rester à leurs chaises et ils sont des obstacles,

Mais le PAME est formé depuis 20 ans comme un front de concentration des Fédérations, des Union Syndicaux Régionaux et des syndicalistes, parce qu’ on croie qu’on peut donner de force à l’ organisation collective des travailleurs et au mouvement syndicaliste, de mettre un fin à l’engagement des unions syndicaux avec l’ Etat et les employeurs.

C’est le temps pour faire un pas en avant. On connait que la lutte contre le patronat, l’ Etat et ses mécanisme est dur. Le changement peut prendre lieu seulement avec la confrontation contre les intérêts des grands groupes d’entreprises, la contestation de la domination de l’UE, l’ affrontement conte les politiques antipopulaires, les employeurs et ses mécanismes, avec le renversement des rapport de force à l’ intérieur des unions syndicalistes. La lutte pour le regroupement du mouvement syndicaliste est d’importance crucial et doit s’ intéresser chaque travailleur, notamment avec les nouveaux obstacles.

Nous appelons à une discussion sur la manière de concentrer et de coordonner les forces qui ont intérêt à se battre pour sortir de la crise actuelle au profit de la classe ouvrière, des agriculteurs, des travailleurs indépendants, des scientifiques, des jeunes en surmontant la compromissions et l’immobilité. Coordonner l’action commune dans les villes, développer des conditions pour l’alliance sociale des forces populaires.

Nous voulons se discuter comment renforcer la cœur du mouvement syndicaliste, les unions. Comment les faire nombreux. Comment les rendre espace de la discussion démocratique, ouverte pour prendre décisions. Comment faire les jeunes, les femmes, les immigrés s’ adhérer. Comment faire massives leurs élections et leurs réunions. Comment faire le chômeurs un partie des union. Comment unir les travailleurs contre le racisme, la xénophobie, le nationalisme, le terrorisme du patronat et de l’ Etat.

Nous vous appelons à nous nous rencontrer dans la route de la lutte. Là-bas on va trouver l’espoir et défendre notre raison. On vaincra! 

THESSALONIQUE, LE 11 SEPTEMBRE 2020

Print Friendly, PDF & Email
Share.

Comments are closed.