A LA CLASSE OUVRIÈRE DE FRANCE

image_pdfimage_print

A LA CLASSE OUVRIÈRE DE FRANCE

 

Solidarité Avec La Lutte Des Travailleurs De France

 

Chers camarades,

 Le PAME, qui représente le mouvement syndical de classe de Grèce,affilié à la Fédération Syndicale Mondiale (FSM), exprime encore une fois le soutien et l’admiration des syndicats de classe de Grèce pour les grandes lutes des travailleurs de France.

Chers camarades, en ce moment, le gouvernement de ND en Grèce, en s’appuyant sur les lois du gouvernement précédent de SYRIZA, tente d’imposer un projet de loi sur la Sécurité Sociale similaire aux mesures de Macron en France. Le gouvernement grec veut que les travailleurs restent au travail jusqu’à l’âge de 67 ans et qu’ils aient ensuite une petite allocation qu’il appelle «la pension de retraite». En même temps, il supprime le caractère social de la Sécurité Sociale, en faisant des ouvriers des clients des sociétés privées d’assurance, où la santé et le traitement médical de chacun dépendra sur son porte-monnaie.

En Grèce et en France et dans toute l’Europe, l’Union Européenne et le gouvernement s’attaquent aux travailleurs, à leurs salaires, à leurs droits à une Santé et une Sécurité Sociale publique et gratuite, pour protéger les profits des groupes d’entreprises.

Face à cette attaque, la grande lutte des travailleurs de France est une lutte qui concerne les travailleurs de toute l’Europe. Des millions des travailleurs ont été émus par les grandes grèves et la mobilisation sous plusieurs formes que vous menez depuis deux mois. EnGrèceaussi, les travailleurset les syndicatssuivent avec la plus grande attention et le plus grand intérêtvotrelutteimportante.

Nous savons que c’est une lutte difficile, une lutte contre un adversaire dur et sale qui utilise la calomnie médiatique, la répression, et il utilise également des forces au sein des syndicats, comme la CES, pour créer la confusion et la frustration parmi les travailleurs.

Mais chers camarades, après deux mois de mobilisation, vous avez déjà gagné. Les capitalistes et le gouvernement Macron ont déjà perdu. Leur loi a été révélée comme une loi injuste et contre les travailleurs. En même temps, ils ont montré sans le savoir qu’il y a deux chemins pour les travailleurs de France, pour les travailleurs d’Europe et du monde entier.

Le chemin proposé par Macron et la CES est le chemin de la coopération des travailleurs avec les gouvernements anti-ouvriers et les capitalistes. Le chemin qu’ils appellent «la paix sociale» et «le dialogue social». Le chemin de la collaboration de classe: un chemin qui conduit aux profits pour les capitalistes et à la pauvreté et à la misère pour les travailleurs.

En face d’eux, il y a le chemin des travailleurs de France, le chemin de la lutte pour nos droits, pour la vie et l’avenir de la classe ouvrière. Le chemin qui est basé sur la vérité indéniable que la richesse est produite par la classe ouvrière et nous devons lutter contre ceux qui nous la volent.

Chers camarades, le PAME, les syndicats de classe grecs, des millions de travailleurs dans le monde, nous suivons votre lutte et nous sommes à vos côtés.

Aujourd’hui en Grèce, nous préparons notre propre réponse, notre grève, en gardant à l’esprit que dans les rues et les usines de la Grèce, dans les ports et dans les magasins, on marche, on lutte aux côtés les grévistes – les travailleurs militants de France. Parce que nous savons que notre lutte est aussi la vôtre. Parce que nous savons que votre victoire sera une victoire pour les travailleurs du monde entier.

Le PAME, les syndicats de classe grecs, expriment notre soutien et notre solidarité avec la grandiose lutte des travailleurs en France et les grèves en cours.

Vive la lutte des travailleurs de France

Jusqu’àlavictoire!

 

Comments are closed.